mardi 15 septembre 2015

Ils patientent dans ma tête, et ça va, pour le moment ils se tiennent à carreau.

Aucun commentaire: