vendredi 29 juin 2012





attendre la bouche ouverte, le teint vert canal, l'oeil vide que le bureau se range tout seul
attendre encore
encore
et se décider enfin
pour ensuite se rendre compte qu'il faut faire le plein d'encre et de plumes
regarder par la fenêtre
et voir cette pluie
qui tombe
tombe
et finalement boire un énième café



6 commentaires:

Sardine a dit…

Viens chez moi : il fait un vrai temps de Barcelone :)

gwendoulash a dit…

c'est beau quand tu parles Estelle

Ga la Gre a dit…

Oh, j'ai failli croire que ce billet m'était destiné ;-) ! Hé hé.
Tu veux un coup de main ? Je prends le train ?

estelle* a dit…

oui d'acc, mais : et mon bureau ?
(menteuse en plus...)

estelle* a dit…

HIN HIN HIN

estelle* a dit…

presque !
prends le train ! (mais sans coup de main, j'aime remettre les choses à demain)